Retours sur la journée de réflexion HEALTHY

  • Culture scientifique
  • Recherche
Publié le 4 février 2022 Mis à jour le 11 mai 2022
Date(s)

le 10 février 2022

La journée de réflexion HEALTHY qui s'est tenue le mardi 25 janvier 2022 depuis la salle du Galet au Centre Hospitalier Universitaire de Nice a réuni diverses parties prenantes de la santé pour examiner comment mieux répondre par des formations plus adaptées aux nouvelles exigences et aux nouveaux besoins manifestés dans le domaine de la santé. Autour de la table ronde "Contextes et environnements dans le domaine de la Santé et du bien-être. Défis et expériences" et de l'atelier "Comment concilier expertises et compétences multiples dans les formations?" animés par Frank Dufour, Ingénieur Formation à l'EUR HEALTHY et par Jean-Pierre Grandhaye de l'Association Française pour l'Analyse de la Valeur (AFAV), de nombreux sujets ont pu être abordés et ont ouverts les débats sur des questions et thématiques passionnantes.

Nous remercions chaleureusement M. Stéphane Azoulay, Vice-Président Formations d'Université Côte d'Azur, M. Richard Chemla, Adjoint au Maire de Nice et Vice-Président de la Métropole Nice Côte d'Azur, Mme Murielle Barachon, représentante de l’Association Française des Polyarthritiques et des rhumatismes inflammatoires Chroniques (AFRic), membre du comité régional et correspondante formation bénévole de France Assos Santé PACA, Mme Marion Berlioz, Présidente de l'Association Française pour l'Analyse de la Valeur (AFAV), M. Julien Husson, Directeur de l'IAE Metz School of Management, et titulaire de la chaire "Management des organisations sanitaires et médico-sociales", M. Jean-Pierre Lafitte, Conseiller départemental, Conseil départemental des Alpes-Maritimes, M. Patrice Quenderff, Airbus, Association Française pour l'Analyse de la Valeur (AFAV), M. Jean Renaud, INSA Strasbourg, Département Génie des Systèmes, Montréal, Québec, Mme Julia Rondon, Comité Régional d'Éducation pour la Santé PACA (CRES PACA).
 


Retrouvez le contenu de la journée en consultant la vidéo...

 

Table ronde "Contextes et environnements dans le domaine de la Santé et du bien-être. Défis et expériences" :

  • Murielle Barachon, représentante de l’Association AFPric, membre du comité régional et correspondante formation bénévole de l'Union, France Association Santé, Association Française des Polyarthritiques et des rhumatismes inflammatoires Chroniques (AFRic)
  • Marion Berlioz, Présidente de l'Association Française pour l'Analyse de la Valeur (AFAV)
  • Richard Chemla, Adjoint au Maire de la Ville de Nice et Vice-Président de la Métropole Nice Côte d'Azur
  • Julien Husson, Directeur de l'IAE Metz School of Management, et titulaire de la chaire "Management des organisations sanitaires et médico-sociales"
  • Jean-Pierre Lafitte, Conseiller départemental, Conseil départemental des Alpes-Maritimes
  • Julia Rondon, Comité Régional d'Éducation pour la Santé PACA (CRES PACA)
 
Les thèmes suivants ont été abordés :
  • « One Health » et les compétences multiples du soin, de la santé et du bien-être :

Le thème de la coordination des soins est présenté par Murielle Barachon, notamment en ce qui concerne les traitements des addictions et des patients longue durée qui requièrent des modes opérationnels différents.

Ce thème est également abordé par Julia Rondon qui le situe dans le contexte des cinq axes stratégiques de la Charte d’Ottawa (OMS, 1986) : 1) élaborer une politique publique saine ; 2) créer des milieux favorables ; 3) renforcer l’action communautaire ; 4) acquérir et développer des aptitudes individuelles nouvelles ; et 5) réorienter les services de santé. Ce thème est repris par Richard Chemla qui relève le passage d’une santé strictement médicale à une santé bien-être et insiste sur l’importance de la santé mentale. Il cite pour la Ville de Nice l’exemple du développement de maisons de santé, puis développe la question des déterminants de santé et de l’influence de multiples facteurs environnementaux, comme le bruit ou la qualité de l’air. La complexité des interactions environnementales et des multiples dimensions de la santé (psychologique, sociale, économique…) à prendre en compte plaident pour le recours à des conseils scientifiques multidisciplinaires qui permettent d’intégrer la transversalité des indicateurs et des effets et de réaliser des projections dans le futur.  La nécessité d’une prise en charge des patients au-delà de l’acte médical est reprise par Jean-Pierre Lafitte parle des centre de dépistage et de la création de centre de santé et précise l’ensemble des actions à mettre en œuvre relativement à l’accompagnement de la société au vieillissement et la nécessité d’inclure les aspects multiples de la santé : nutrition, sécurité, prévention… Julien Husson envisage l’impact de la transversalité de la question de la santé dans les formations, notamment l’évolution des référentiels de compétences et la nécessité de penser l’intégration des diplômés dans un réseau territorial. Marion Berlioz montre que les principes et les méthodes de l’analyse de la valeur permettent de développer une vision commune à toutes les parties prenantes basée sur la prise en compte de l’ensemble de leurs contextes. Une des conséquences majeures de l’approche globale de la question de la santé réside dans la capacité à des professionnels et des patients à coordonner leurs actions, partager leurs savoirs et leurs expériences.

  • Éducation thérapeutique :

Murielle Barachon indique que la thématique de l’éducation thérapeutique est liée à celle du patient acteur de sa santé et des possibilités de capitaliser les enseignements tirés de l’expérience patient. Julia Rondon précise l’importance de la documentation et de l’accès à des informations scientifiquement établies et identifiées. Un ensemble d’activités pédagogiques à destination des professionnels de santé aussi bien que des patients sont développées à partir de la documentation collectée et analysée par le CRES PACA.

Richard Chemla évoque cette question dans le cadre d’une formation continue des professionnels de santé et d’une mise à jour de leurs compétences. Pour Jean-Pierre Lafitte, cette question est liée à celle de la politique en matière de prévention et de dépistage des maladies. Pour les autres intervenants, la question de l’éducation pour la santé est dirigée vers les différents professionnels non soignants.

  • Les technologies numériques :

Cette thématique est abordée par tous les intervenants aussi bien pour en montrer les avantages que les inconvénients. Pour Julia Rondon et Murielle Barachon, ces technologies permettent de traiter efficacement les données documentaires qu’elles soient produites par des scientifiques ou les patients eux-mêmes. La présence de technologies avancées dans le domaine de la santé est relevée par Richard Chemla, Jean-Pierre Lafitte qui identifient ces technologies comme facilitatrices et accélératrices de progrès, notamment en ce qui concerne le transfert et la capitalisation des connaissances. La question des données numériques, de leur collecte, de leur traitement et de leur partage est abordée par certains des intervenants, pour indiquer la nécessité de mettre en place des structures (Jean-Pierre Lafitte), des méthodes et des moyens humains (Richard Chemla).

Les aspects négatifs des technologies numériques sont essentiellement liées aux difficultés d’accès aux données et au développement de nouvelles inégalités face à la technologie (Murielle Barachon, Julia Rondon)

C’est cette thématique qui motive le développement d’une politique active de recherche (Richard Chemla, Jean-Pierre Lafitte, Julien Husson) et de formation des professionnels de santé.
 

  • Compétences humaines :

C’est une thématique qui sous-tend les interventions de tous les intervenants sans exception et qui se manifeste soit par le développement de compétences en intelligence émotionnelle et empathie (Murielle Barachon, Richard Chemla), soit par le recours à des thérapies complémentaires (Murielle Barachon). Dans la contribution à une définition globale de la santé proposée par tous les participants c’est le thème le plus important, même s’il n’est pas exprimé systématiquement.

 

L’atelier "Comment concilier expertises et compétences multiples dans les formations ?"

  • Jean Renaud, Professeur Emérite, INSA Strasbourg, France, Professeur associé au Département Génie des Systèmes, Montréal, Québec, Canada. Président du SSIAD et Accueil de jour, ADMR, Blainville sur l’eau, 54 360
  • Patrice Quenderff : Ingénieur Airbus, Bureau AFAV
  • Marion Berlioz : Présidente de l’Association Française pour l’Analyse par la Valeur
     

Frank Dufour, ingénieur formation pour l’EUR HEALTHY présente les principes directeurs des approches programme et par compétences qui sous-tendent le processus d’auto-évaluation dans lequel Université Côte d’Azur et ses composantes sont engagées depuis le mois de décembre 2021. Les questions soulevées par sa présentation relèvent de la difficulté de concilier le respect indispensable de l’intégrité scientifique des enseignements universitaires et la nécessité d’adapter l’offre de formation aux contraintes du marché de l’emploi. Frank Dufour propose que soit intégré au profil de sortie des diplômés de l’EUR les compétences caractéristiques d’un chercheur et de travailler non pas simplement sur un profil de sortie strictement et uniquement adapté aux besoins d’un secteur, mais sur un profil de professionnel/chercheur. Il suggère que la synthèse entre ces deux types de profils puisse être réalisée de façon systématique en utilisant les méthodes proposées par l’analyse de la valeur.

Jean Renaud, au cours de son exposé, présente une expérience particulièrement aboutie du développement d’un ensemble de solutions destinées à répondre au problème complexe du maintien à domicile des seniors atteints de troubles neuro-dégénératifs. Sur la base de son expérience de directeur d’un SSIAD (Service de Soins Infirmiers à Domicile) et d’enseignant-chercheur, Jean Renaud montre comment la mise en place d’une analyse globale des besoins de toutes les parties prenantes fait émerger des objectifs concrets et atteignables dans le périmètre systémique des acteurs du projet. L’expérience de Jean Renaud ayant abouti à la création d’une « maison de la mémoire et du répit » qui est un lieu à la fois de pratique de soins et de recherche est riche d’enseignements disponibles pour l’EUR.

Patrice Quenderff rapporte une expérience complexe de l’intégration de l’analyse de la valeur dans le domaine de la formation professionnelle au sein de la société Airbus Industries. Cette méthode tend à définir une architecture de solutions structurée en trois systèmes, logique, architectural et d’implémentation. À l’intérieur de cette architecture, la notion de compétence y est définie dynamiquement à partir de l’analyse des disciplines, des méthodes, des activités et des comportements qui y sont attachés. Ce type d’analyse permet un ajustement continu et progressif des modalités d’implémentation des solutions ainsi qu’une évaluation en temps réel de son apport. Le débat, animé par Marion Berlioz, Jean-Pierre Grandhaye et Frank Dufour porte sur la transposabilité de l’analyse de la valeur dans le domaine de la formation. Marion Berlioz précise les caractéristiques méthodologiques et les étapes de la mise en place : constitution de l’équipe, cadrage, analyse fonctionnelle, définition du juste besoin et recherche de solution, puis évaluation et préconisation. La mise en œuvre de cette méthode en formation nécessite une implication et une écoute de toutes les parties prenantes du projet : le réseau socio-professionnel dans lequel les diplômés vont s’insérer, les enseignants-chercheurs, les étudiants et les personnels administratifs de l’établissement de formation.

Anne Vuillemin rappelle que la démarche dans laquelle l’EUR HEALTHY s’engage tend à créer de la valeur pour ses formations et à les faire évoluer pour mieux répondre aux besoins exprimés par les parties prenantes dont une partie s’est exprimée au cours de cette journée. La réflexion est engagée et le contexte de l’auto-évaluation des formations est une opportunité pour la poursuivre.


La journée en photos...